Aux applis, citoyens !

signaler une anomalie de voirieapplication-smart attitude

Du mobilier urbain dégradé ? Un nid de poule dans la chaussée ? Un feu qui ne passe plus au rouge ? Un dépôt sauvage d’encombrants sur le trottoir ? Ne restez plus sans voix ! Désormais, vous pouvez aisément et rapidement signaler les dégradations et anomalies de la voirie grâce à votre smartphone : eh oui, il existe une application smartphone pour cela. Et même plusieurs, d’ailleurs, car ce qu’on appelle les « applis citoyennes » se multiplient.

L’émergence de « citoyens capteurs » pour signaler une anomalie de voirie

A Poitiers, Paris, Limours ou Neuilly, par exemple, des applis telles que FabVille ou FixMaVille donnent du pouvoir aux citoyens et améliorent leur quotidien grâce aux informations qu’ils partagent avec leur municipalité. Le principe est simple : outre les infos classiques fournies par l’appli – sorties culturelles, actualités de la commune, démarches administratives, etc. – on peut aussi décrire tout type d’incident de voirie et prendre une photo géolocalisée qui sera transmise aux services municipaux. On peut même suivre ensuite chaque étape de la résolution du problème signalé.

Grâce à ces applis de collaboration participative, toute personne concernée se transforme en « citoyen capteur » et prend part de façon instantanée à la vie civique locale. Et les Français semblent apprécier cette possibilité : selon le dernier Baromètre de l’Innovation BVA-Syntec numérique publié en juin 2014, 63 % des sondés déclarent utiliser une appli citoyenne.

Un réseau social d’entraide pour la sécurité de tous

De telles applis peuvent aussi promouvoir l’entraide face à des situations de crise ou à des problèmes de sécurité. Ainsi, au Mexique, l’appli Ret.io permet de dénoncer une activité liée au trafic de stupéfiants tout en assurant la confidentialité des informations et l’anonymat des signalements. Autre exemple : au Liban, l’appli WayToSafety a été développée pour signaler manifestations, coups de filet et autres affrontements armés, ce qui permet de les éviter…

Pour en savoir plus : Atlantico.fr et LaTribune.fr

Laissez votre commentaire

Partagez