Numtech, le Big Data pour prévoir la qualité de l’air

urbanair_numtech_ouihop_cover_blog

Les logiciels de prédictions grâce aux données ne cessent de faire des progrès. Si la Chine a su s’assurer une position dominante dans ce domaine, les entreprises françaises sont loin d’être en reste. NumTech par exemple, une PME de l’agglomération clermontoise, s’est récemment vue décerner le prix de l’Innovation au cours des Trophées de la simulation numérique organisés par le magazine l’Usine Digitale et TERATEC. Son produit : NOA, une application qui permet de connaître la qualité de l’air en fonction de sa localisation… à la rue près.

NOA de NumTech, à la pointe sur la qualité de l’air

L’application Noa est déjà accessible grâce à un QRCode (Crédits: Numtech)

Fondée en 2000, l’entreprise NumTech propose différents logiciels de prédiction et de modélisation de la qualité de l’air. Ayant déjà conçu plusieurs outils pour représenter graphiquement les rejets atmosphériques par exemple, pour les sites industriels ou encore les collectivités, une nouvelle étape a été franchie avec NOA (News on Your Atmosphere). Cette application permet de donner un indice sanitaire personnalisé, relevant à la fois l’état de la qualité de l’air ainsi que des risques météorologiques sur un trajet donné. Avec une très grande précision. L’application pourrait bien devenir indispensable pour tous les coureurs, marcheurs et cyclistes soucieux de préserver au mieux leur santé.

Pour arriver à une telle modélisation, l’application fonctionne grâce au traitement de données et à une simulation qui permet de dresser un bilan complet sur un itinéraire précis. Les prévisions vont d’ailleurs jusqu’à deux jours après l’instant de la simulation, donnant ainsi le meilleur moment pour réaliser son activité en extérieur en fonction du diagnostic de qualité de l’environnement. Numtech s’est aussi alliée à  l’INRIA pour proposer un produit plus complet, AMBICITI, qui permet en plus de connaître le niveau de bruit sur un trajet. Disponible sur le Google Play Store depuis fin août, l’application AMBICITI devrait paraître sur l’Apple Store d’ici fin septembre.

Vers une prise en compte toujours plus poussée de la qualité de l’air

urbanair_paris_co2_ouihop_blog
Urban Air, un des logiciels emblématiques de Numtech (Crédits : Numtech)

L’appréciation de la qualité de l’air fait déjà partie de notre quotidien depuis plusieurs années. Comme présenté dans un précédent article, il existe déjà de nombreux outils de mesure, comme par exemple le World Air Quality Index, une carte du monde interactive de la pollution. A une échelle plus réduite, la plupart des agglomérations de France et d’ailleurs se sont dotées d’outils de mesure de plus en plus fins. Ce qui change aujourd’hui, c’est que la prédiction grâce aux données entre en course pour donner des indications toujours plus complètes.

Numtech atteint ainsi un niveau de précision jamais égalé, au sein d’une application amenée à se démocratiser au plus vite dans les mois et les années à venir. Plus que de vagues informations, les indications de qualité de l’air deviennent désormais des paramètres individualisés qui peuvent influencer le comportement des sportifs comme des simples promeneurs. En donnant à tous et toutes la possibilité d’être plus conscient de son environnement, Numtech montre que les progrès à faire en la matière n’en sont qu’à leur commencement. Premier chapitre avec NOA, déjà primée en juin pendant les Trophées de la simulation numérique de l’Usine Digitale et de TERATEC. Il est facile de comprendre pourquoi.

 

 

 

Laissez votre commentaire

Partagez