Le partage de parking trouve sa place à Paris

partage de parking_zenpark_smart attitude

Combien d’automobilistes parisiens n’ont-ils jamais tourné dix fois autour du même pâté d’immeubles avant de finalement trouver une place pour se garer ? Réponse honnête : aucun ! Mais ce cauchemar urbain, responsable à lui seul de près de 30 % des déplacements en ville et de 15 à 20 % des émissions de CO2, pourrait bientôt prendre fin.

En effet, devant la pénurie de places de stationnement, les initiatives de partage de parking se multiplient. Elles partent toutes du même constat : une voiture est garée environ 95 % du temps et ne se déplace que durant les 5 % restant. L’idée est donc d’optimiser l’utilisation des places de stationnement privées qui sont libérées par leurs propriétaires en les partageant avec les membres inscrits au réseau.

« Les galériens de la voirie »

Plusieurs startups, dont Mobypark et Parkadom, s’attaquent au problème en fédérant une communauté de particuliers prêts à louer leur place de parking inutilisée, un service que le journal Le Parisien baptise ironiquement « le réseau social des galériens de la voirie » ! Une autre entreprise, Zenpark, se distingue en proposant de réserver des places dans des parkings publics mais aussi dans des parkings privés : les hôtels, les bailleurs sociaux, les bâtiments administratifs et les entreprises, dont les places sont souvent inoccupées. Selon certaines estimations, il y aurait ainsi plus de 150 000 places disponibles dans ces parkings privés à Paris, soit autant que de places sur la voirie !

Le smartphone devient le sésame du parking

L’appli pour smartphone proposée par Zenpark géolocalise le conducteur et lui propose des emplacements libres alentour. Si le parking est privé, Zenpark installe à l’entrée un système innovant qui permet à ses membres d’ouvrir la barrière ou le portail grâce à leur mobile ou à la télécommande Zenpass. Les tarifs varient en fonction du lieu et de l’heure, mais ils peuvent être jusqu’à 60 % moins cher que les prix habituels.

Aux économies réalisées s’ajoute aussi une bonne action, car les automobilistes à la recherche d’une place génère près d’un tiers des embouteillages. Le partage de parking trouve ainsi une place de choix dans la panoplie des gestes écocitoyens…

 

Pour en savoir plus : Zenpark et VilleVivante.fr

Partagez