Emmaüs Connect, le numérique pour tous

(Crédits : BNM/WeTechCare)

On connaissait le groupe Emmaüs et Emmaüs Solidarité, Emmaüs Défi… Il est temps de parler d’Emmaüs Connect, l’association qui s’engage pour l’inclusion par la technologie. Alors que la société s’est engagée dans sa transition numérique, la dématérialisation et le recours aux services en ligne rendent parfois difficile l’accès de certains personnes aux choses les plus basiques : une démarche administrative, postuler à un emploi, faire une réclamation, etc. Emmaüs Connect s’engage par ses actions à faire du numérique un outil qui rapproche. Portrait d’une smart initiative.

Emmaüs Connect, un droit universel au numérique

point-daccueil-paris-riquet-julien-bottriaux_emmausconnect_ouihop-blog
Un point d’accueil Emmaüs Connect à Paris (Crédits : Julien Bottriaux/Emmaüs Connect)

Depuis sa création, Emmaüs Connect a permis d’aider plus de 25000 personnes à se familiariser avec les outils numériques. Dans une société où l’utilisation d’internet est devenue la règle (près de 85% des démarches sont disponibles sur internet aujourd’hui), l’association livre un combat acharné pour que le numérique ne crée pas de nouvelles fractures sociales. Que ce soit pour trouver un emploi, demander une aide ou simplement disposer d’un accès facilité aux différents réseaux (internet et téléphone pour l’essentiel), Emmaüs Connect développe des actions de terrain dans 7 villes de France pour que le numérique devienne un droit pour tous.

D’après l’association, la France compterait près de 5 millions de personnes non-internautes en situation de précarité. Par des ateliers, la vente de recharges solidaires ou l’aide à d’autres associations partenaires, Emmaüs Connect s’attaque concrètement au problème de l’exclusion numérique. Ainsi, l’association oeuvre chaque jour à former les personnes à maîtriser les nouvelles technologies pour ne plus être à l’écart des autres. Car tout le monde n’a pas pris le train du numérique.

Pour un « bagage numérique minimum »

emmaus-connect-itineraire-transition-numerique-emmausconnect_ouihop_blog
(Crédits : Emmaüs Connect)

Pour guider son action, Emmaüs Connect a défini un « bagage numérique minimum », un certain nombre d’acquis pour être autonome au quotidien avec le digital. Ce bagage comprend l’accès régulier à internet, la maîtrise des tâches basiques sur ordinateur et la connaissance des principaux services pour réaliser des démarches sur internet. L’association réalise également un énorme de travail de diagnostic pour développer des actions aux plus proches des besoins des demandeurs. Et ses actions ne cessent de s’étendre.

Aujourd’hui, Emmaüs Connect compte 48 salariés, dont une trentaine de contrats d’insertion. Ce sont également près de 900 partenaires qui agissent au quotidien pour démocratiser l’accès aux nouvelles technologies. Par ailleurs, Emmaüs Connect a déjà organisé un concert caritatif en 2015 et s’attache chaque année à l’organisation du forum Connexions Solidaires, un forum qui rassemble les principaux acteurs de la technologie solidaire.

WeTechCare, pour en faire encore plus

wetechcare-info_wetechcare_ouihop_blog
(Crédits : WeTechCare)

En 2016, Emmaüs Connect a lancé une nouvelle association, WeTechCare, en partenariat avec la Fondation SFR (son partenaire depuis 2010) et Google . WeTechCare fonctionne comme un complément d’Emmaüs Connect par le développement d’outils, de plateformes pour que le travail de sape de l’association prenne une réelle ampleur. Avec une équipe jeune et dynamique, WeTechCare travaille sur le développement de deux outils en ligne, témoins d’une nouvelle génération d’assistance aux personnes démunies face au numérique.

Le premier, ClicNJob cherche à renforcer l’accès des jeunes à l’emploi grâce au numérique. Cette plateforme se base sur un important travail, réalisé en amont avec les missions locales un peu partout en France, pour optimiser l’insertion numérique des jeunes. Le second est une plateforme en ligne, « les Bons Clics », qui fonctionne comme une aide facile d’accès pour rapprocher les services en ligne de ceux qui en restent éloignés. L’association a pour objectif d’accompagner 1 million de personnes dans les 5 prochaines années. Un programme impressionnant mais qui fera peut-être du numérique la manne dont le progrès social en France a tant besoin.

Laissez votre commentaire

Partagez