Capture Mobility, capter le mouvement

Essayez d’imaginer une force présente dans notre environnement, que nous côtoyons tous les jours et qui a toujours été sous-exploitée. De quoi pourrait-il s’agir ? Les mouvements d’airs issus du trafic, oui, voilà la bonne réponse. Turbine de poche,  Capture Mobility  capte le vent créé par les voitures pour la transformer en énergie verte. Une invention qui pourrait donner un côté encore plus smart au covoiturage.

Capture Mobility, générateur d’énergie positive

wind-turbine-car_nick_McGowan-Lowe_ouihop
(Crédits : Shell / Nick McGowan-Lowe)

Capture Mobility fait partie de ces inventions dont le génie égale la simplicité. Cette petite turbine génère une énergie verte en captant les mouvements d’airs issus du trafic. Quiconque s’est déjà aventuré près du quatre voies imagine d’emblée le potentiel d’une telle trouvaille : faire des millions de voitures qui circulent chaque jour une véritable source d’énergie.

L’objet lui même est un petit concentré d’énergie verte : une turbine d’1m20, facilement déplaçable, pouvant être équipée de panneaux solaires (pour en faire encore plus) et d’un filtre à air. Vu ainsi, on pourrait résumer en disant que Capture Mobility se nourrit de la synergie collective et individuelle des véhicules pour produire de l’électricité. Un élément qui n’a pas échappé au gouvernement écossais, premier partenaire public à vouloir expérimenter Capture Mobility au bord de ses routes.

Capture Mobility partout et pour tous?

Les services publics sont loin d’être les seuls à porter beaucoup d’intérêt au projet Capture Mobility. L’invention de Sanwal Muneer, jeune entrepreneur pakistanais, ne cesse d’impressionner à chacune de ses sorties dans les concours internationaux. Les prix, les nominations et les partenariats ne cessent de se multiplier : peu à peu, Capture Mobility fait son chemin et se place comme une innovation de pointe de la production d’énergie durable.

Si les enjeux pour les services publics de l’énergie sont clairs, il ne faut certainement pas oublier que Capture Mobility s’adresse aussi aux particuliers. Son gabarit en font un objet très utile, facilement maniable, d’autant que, élément notable, la turbine est équipée d’une prise électrique qui pourra fournir de l’électricité même en pleine nature (où il y a aussi du vent). Capture Mobility devient ainsi un générateur itinérant adapté au plus grand nombre, à installer dans son jardin ou à emmener en voyage. De quoi rester songeur.

Un luxe? Pas vraiment non plus puisqu’une turbine seule coûte un peu moins de 200 euros. Rien à voir avec les coûteuses installations éoliennes qui défigurent les paysages tout en se montrant trop dépendantes des vents. Capture Mobility se démarque ainsi par ses capacités d’adaptation. A grande échelle, la turbine révolutionnaire pourrait bien devenir un incontournable de la production d’énergie verte.

 

 

 

 

1 Commentaire

Laissez votre commentaire

Partagez