4 plateformes de partage pour valoriser vos voisins

application-consommation-collaborative_Peerby_booxup_smart attitude

Les petits échanges de services entre voisins se multiplient grâce aux nouveaux réseaux sociaux de proximité, et aux applications de consommation collaborative.

Qu’il s’agisse d’une perceuse inutilisée, d’une machine à laver sous-exploitée, de livres rarement feuilletés ou d’un frigo plein de restes à donner, tout devient prétexte à faire de nouvelles rencontres sur son palier ou dans son quartier. La preuve avec les quatre services de partage innovants que nous avons sélectionnés.

 Des applications de consommation collaborative

Peerby, de petits emprunts entre voisins

« Pourquoi acheter quand on peut emprunter » : tel est le credo de Peerby, plateforme de partage de biens entre voisins. On est loin de l’outil bricolé entre copains : la start-up néerlandaise a levé plusieurs millions d’euros l’an dernier et compte des utilisateurs par dizaines de milliers aux Pays-Bas, en Belgique, en France, à Londres ou à Berlin.

Perceuse, barbecue, trompette, sac à dos… l’application recense tous les objets du quotidien dont on peut avoir besoin. Pour les emprunter, nulle caution ni transaction compliquée : entièrement gratuit, Peerby mise sur la simplicité et la rapidité de sa messagerie instantanée pour mettre en relation l’offre et la demande. « Les gens sont des animaux sociaux », explique Daan Weddepohl, le fondateur de Peerby, lors d’un entretien avec la radio NPR. « Nous aimons nous aider les uns les autres. Emprunter quelque chose est probablement l’un des plus anciens comportements chez l’homme, et nous le rendons simplement plus facile grâce à la technologie. »

Pour en savoir plus : Peerby

A voir aussi : ShareVoisins. On aime le nom, la convivialité affichée et le slogan : « On est tous le voisin de quelqu’un ».

peerby-borrow-from-neighbour

Booxup, le bouquin du voisin est mon bouquin

Appli de prêt de livres entre particuliers, Booxup est en train de devenir l’Airbnb des bibliothèques. Avec pour motto « L’appli qui donne envie d’ouvrir les livres des autres », cette plateforme de partage littéraire lancée en mars dernier référence déjà plus de 20 000 ouvrages, disponibles gratuitement dans une quinzaine de langues. Car l’application créée par deux quadras français, Robin Sappe et David Mennesson, fonctionne partout dans le monde : il suffit de scanner le code-barres des livres que l’on possède, puis la géolocalisation et une messagerie maison donnent aux « booxistes » l’occasion de faire de belles rencontres littéraires.

Pour en savoir plus : Booxup

Booxup

La machine du voisin, le lavomatique en mode collaboratif

Comme son nom l’indique, « La Machine du voisin » est un site de partage de machines à laver entre particuliers. L’idée est venue il y a 3 ans à Yann Gegenheimer, un des cofondateurs, alors qu’il cherchait une laverie à Lille où il étudiait : « Je pars avec mon sac de linge sale et en arrivant je me rends compte que la laverie est devenue un magasin d’informatique, raconte-t-il lors d’un entretien au Huffington Post. Sur le chemin du retour, je me dis que ce serait sympa que mes voisins me prêtent leur machine à laver. » Avec trois copains de promo, il lance alors « La Machine du voisin » : « Naufragés du sèche-linge, laissés-pour-compte de la lessive, sans machine fixe, rejoignez-nous ! » Un appel entendu par des milliers d’étudiants, qui représentent 80 % des inscrits au service. Le site recense aujourd’hui plus de 3 500 machines dans toutes les grandes agglomérations françaises. « C’est l’occasion de faire des rencontres dans une nouvelle ville et de papoter autour d’un café, en toute convivialité, le temps que la machine tourne », raconte un utilisateur. Un réseau social pour créer du lien autour d’une lessive ? Il fallait y penser !

Pour en savoir plus : La Machine du voisin

machine-du-voisin

Restdejting, ou comment rencontrer les beaux restes des voisins

Voilà une belle manière d’accommoder les restes : la coopérative agricole suédoise Lantmännen a lancé un site de rencontres baptisé Restdejting pour les célibataires qui souhaitent partager un repas en combinant les ingrédients qu’ils ont sous la main. Il lui reste des pasta et elle a du pesto ? Elle a des épinards et lui un peu de beurre ? Restdejting sait qu’ils sont faits pour s’entendre ! A partir des 3 mots clés « frigo », « écolo » et « 2.0 », le site a trouvé la recette idéale pour que la sauce prenne entre âmes sœurs anti-gaspi. En France, l’association « Partage ton frigo » – dont nous avons parlé ici – a repris le concept en lançant une appli dédiée, et plus si affinités…

Pour en savoir plus : Restdejting

restdejting

Laissez votre commentaire

Partagez