Anelle Guedes, l’impression 3D comme clé du logement durable pour tous

Utiliser l’impression 3D pour enrayer la propagation des bidonvilles et imaginer le logement durable de demain, voilà l’idée que défend l’entrepreneure Anielle Guedes. Plus qu’une simple théorie, elle en a fait son projet de vie en créant la start-up Urban3D qui développe de nouvelles formes de construction, plus rapides et moins chères, grâce à une technologie d’impression 3D de pointe.  Un challenge à la hauteur des ambitions de la brésilienne âgée d’à peine vingt-trois ans.

Anielle Guedes, éradiquer les bidonvilles d’ici 15 ans

http://unctad.org/en/NewsImages/Anielle-Guedes_150x140.jpg
Anelle Guedes, pour un logement durable, moins cher et sans contrainte d’architecture (Crédits : Unctad.org)

Peu importe son âge, Anielle Guedes n’en est pas à ses premières oeuvres. La jeune diplomée de Physique et d’Economie de l’Université de Sao Paolo (Brésil) a déjà eu l’occasion de donner des cours de développement durable à l’université aux Etats-Unis, plus précisément à la Singularity University, basée à NASA Ames en Californie. Elle intervient également dans de nombreux congrès internationaux, à l’ONU entre autres, où elle vient exposer son rêve : trouver une solution pour les 3 milliards de personnes qui vivent dans des conditions indignes, amenés à être 5 milliards d’ici 2030 si aucune action n’est engagée rapidement.

En soulignant les limites des constructions actuelles, elle soutient que la seule issue est la digitalisation de la construction. Comme elle l’expose dans un article qu’elle a écrit pour le site SciDev.net, l’industrie moderne de la construction se doit de miser sur l’évolution de la technologie de l’impression 3D pour envisager son futur. Anelle Guedes soutient que cette technologie nouvelle pourrait permettre de réduire de 5 à 10 fois le coût des constructions et d’augmenter d’autant leur rapidité. Ce qui pourrait être la solution pour faire disparaître les bidonvilles dans les 15 prochaines années. Un défi qu’elle s’est lancé en créant sa start-up, Urban3D, l’année dernière.

Urban 3D, une solution technique pour le logement durable

urban_3d_logo_official_ouihop_blog
(Crédits: Urban3D)

En développant un robot novateur d’impression 3D, Urban3D espère pouvoir proposer des modèles de logements pré-fabriqués, plus rapides et moins chers à construire, le tout dans un meilleur respect de l’environnement. Ce projet repose sur l’utilisation de matériaux composites recyclés, moins chers, pour produire toutes sortes de pièces de construction (dalles, plaques, toitures, etc.) prêtes à être assemblées. L’impression 3D permet l’éradication de toutes les pertes de matériel dans leur production grâce à une ingénierie digitale de haute précision (ces pertes de matière avoisinent en moyenne les 30% des besoins de matériaux bruts pour la production de pièces pour la construction classique de logement au Brésil).

Il s’agit ni plus ni moins que de créer et de promouvoir « l’industrie du XXIème siècle », comme l’affirme son CEO, Anelle Guedes sur SciDev.net. La jeune start-up est d’ailleurs sur le point de finaliser sa première réalisation : cinq bâtiments de cinq étages cinq fois moins chers que ceux issus de la construction classique. Le premier robot de l’entreprise, encore au stade de prototype, devrait être mis à contribution très prochainement. Pour l’heure, il est difficile d’en savoir plus, la CEO veillant à ne pas trop ébruiter le sujet.

Une vidéo de présentation d’Urban3D par Anelle Guedes, pour les Global Urban Innovators :

Mais le rêve d’Anelle Guedes connaît déjà ses premières péripéties. Le futur de Urban 3D est très dépendant de fonds publics, qui devraient se tarir à la fin de l’année 2016. Plus que jamais demandeuse de fonds, son premier projet en route, madame Guedes explique sa difficulté à convaincre des investisseurs privés encore « trop attachés » au secteur de la construction classique, haut-lieu de spéculation financière. Des obstacles regrettables pour l’activité d’Urban3D, surtout lorsque l’on connait les besoins croissants en infrastructures partout dans le monde pour les trente prochaines années. Une évolution qui rend plus que jamais indispensable une pensée totalement renouvelée de l’urbanisme, couplée à une nouvelle approche, digitale, de la construction durable. Celle que défendent Anelle Guedes et Urban3D.

 

 

 

5 Commentaire

  1. Annonce proche du PSG par la presse portugaise, Goncalo Guedes est considere comme un futur grand au Portugal.

Laissez votre commentaire

Partagez