SoBi, ou le Vélib’ vraiment libre

SoBi vélo social -application-smartattitude-ouihop_smart attitude

Pensez à ce que vous pourriez améliorer sur un Vélib’ et, sans le savoir, vous allez inventer le SoBi. GPS pour localiser le vélo avec votre smartphone ? Check ! Système de verrouillage indépendant des bornes ? Check ! Boitier de commandes écolo alimenté par un panneau solaire ? Check ! Enregistrement des données de votre balade ? Check !

Aucune contrainte pour se garer

Le SoBi, ou Social Bicycle, est l’œuvre d’un entrepreneur américain, Ryan Rzepecki. Ancien cadre au ministère des Transports de New York, il a vite réalisé que les vélos en libre-service dans sa ville seraient encore plus utiles et attrayants si le service proposé était plus libre et moins contraignant.

Initialement financé via la plateforme Kickstarter, le SoBi roule maintenant dans 8 villes américaines, dont San Francisco, Orlando et Buffalo. L’atout pour ces municipalités ? Des coûts d’installation réduits d’un tiers par rapport aux solutions classiques puisque le SoBi n’a pas besoin de bornes onéreuses. Il dispose en effet d’un verrou de sécurité intégré au porte-bagage qui permet de le garer n’importe où.

Côté usager, le SoBi séduit aussi. Pour trouver un SoBi, il suffit d’utiliser l’appli mobile, qui localise via GPS les vélos disponibles alentour et qui fournit un code PIN pour le débloquer : le tour est joué et on peut pédaler !

SoBi, so smart !

Une fois la balade achevée, l’appli vous fournit un tas de données – distance parcourue, calories brûlées, temps et argent économisés – que vous pouvez partager sur votre réseau social préféré.

Afin d’éviter que les vélos se retrouvent éparpillés en banlieue, le coût de leur location augmente à mesure que vous vous éloignez du centre-ville. Et réciproquement : vous gagnez des crédits si vous rapprochez du centre-ville un vélo que vous enfourchez en banlieue ! Un système très smart pour s’assurer que les vélos ne roulent pas trop loin…

Pour en savoir plus : Social Bicycles

Partagez