Le guidage dynamique, la gestion des flux de la ville

Qui a dit que les services publics d’une ville ne pouvaient pas s’améliorer grâce aux nouvelles technologies ? Partout en France, les villes multiplient les partenariats avec les différents acteurs du digital pour entrer dans l’ère de la smart city. Un des points-clés de l’amélioration des conditions de vie en ville : l’optimisation du stationnement, pour laquelle le guidage dynamique est l’une des dernières innovations du genre. Grâce à des capteurs, un système intégré de comptage des places, de mise en forme des données et de transmission d’informations à des panneaux connectés, tout est fait pour aiguiller les automobilistes vers les emplacements disponibles en temps réel. Si la solution reste encore l’apanage de villes petites et moyennes, le guidage dynamique pourrait vite trouver sa place dans tous les centres urbains. C’est le cas de le dire.

Le guidage dynamique, trouver sa place en temps réel

Trouver une place de stationnement peut parfois relever de l’enfer. Les heures passées à tourner dans les rues, à scruter chaque parking pour se voir confronté chaque fois à un « Complet » lumineux a de quoi excéder le plus calme automobiliste. Et encore, c’est sans parler de la pollution qu’engendrent les centaines de voitures qui tournent au ralenti. Dans ce sens, le guidage dynamique offre un moyen technique pour repenser la problématique du stationnement de manière globale.

Grâce à des capteurs disposés sur chaque place de stationnement, il est possible de connaître en temps réel l’occupation du parc de stationnement. Les informations des capteurs sont transmises à un logiciel qui peut constituer ainsi une véritable base de données. Les disponibilités sont ensuite diffusées et actualisées en temps réel pour tous les panneaux de guidage dynamique, ou de jalonnement, disposés partout dans la ville. Par ce système, il est ainsi possible d’orienter les automobilistes vers les espaces libres à tout moment.

nedap_arbresle_nedap_capture_ouihop_blog
Les capteurs Nedap reliés à une application dédiée peuvent permettre de connaître l’occupation d’un parking en temps réel (Crédits : Nedap)

Un pas de plus vers la smart city

Le guidage dynamique vient ainsi garnir la boîte à outil numérique des municipalités, éventail de possibilités qui s’étoffe d’années en années. Sans en être encore au Boston City Score,  les municipalités qui optent pour le guidage dynamique paraissent pourtant faire un véritable pas dans ce sens. En effet, plus que la seule gestion des disponibilités, la centralisation des données permet surtout de dresser des statistiques très précises sur le parc de stationnement et son utilisation : son taux d’occupation, les lieux les plus fréquentés, les heures « noires », etc. Des informations précieuses pour que l’équipe municipale puisse envisager l’optimisation des conditions de circulation en ville.

Plus encore, ce système pourrait aussi servir à prévenir les fraudes de stationnement par exemple, grâce aux capteurs qui permettent de savoir les heures précises d’arrivée et de départ. Sans aller plus loin dans ce type d’utilisation, les nombreux bienfaits collectifs de ce système d’information sont déjà évidents. Plus que d’utiliser la technologie pour la technologie, le guidage dynamique est une avancée dont tout le monde peut profiter : pas forcément besoin d’avoir un smartphone ou d’un autre objet connecté pour en bénéficier, le stationnement et la mobilité deviennent intuitifs et intelligents pour toutes et tous. Les villes qui utilisent déjà le guidage dynamiques doivent donc être perçues comme autant de laboratoires d’une tendance nouvelle : une tendance qui pourrait devenir légion dans tous les centre-villes de France et d’ailleurs.

2 Commentaire

  1. Lumiplan, leader des solutions de signaletique et d’information dynamique, a mis au point un dispositif innovant de monitoring des flux de skieurs et de guidage en temps reel. Les problematiques de zones de saturation sur les pistes occasionnent d’une part de potentiels problemes de securite et de confort pour les skieurs d’autre part des problemes d’entretien et une degradation prematuree du manteau neigeux pour les exploitants.

Laissez votre commentaire

Partagez