CityMapper, plus qu’un simple planificateur de trajets…

Tout le monde connaît CityMapper, application indispensable de tout bon citadin qui se respecte. Avec son interface intuitive et sa précision dans l’optimisation des trajets en transports, CityMapper a su s’imposer comme la référence mobilité dans la plupart des grandes villes du monde.

 

Elle vous aide à Paris, Londres, New York, Tokyo… la liste est longue. Mais le planificateur de trajets a décidé de passer à l’étape supérieure dans sa Londres d’origine. Elle ne veut plus seulement permettre la planification des trajets en combinant les modes mais bien de permettre aux transports en communs d’évoluer en fonction des besoins et des conditions de trafic en temps réel. Une petite révolution dans les transports en commun connectés qui pourrait préfigurer bien des choses.

 

CityMapper, l’open data au service des transports en commun   

   CityMapper doit sa renommée à son efficacité qui repose, pour l‘essentiel, sur l’utilisation des données pertinentes. La planification des trajets, à l’échelle d’une agglomération, en combinant les différents modes de transports en temps réel pour optimiser au maximum le temps de trajet. Il ne pourrait être aussi performante sans la centralisation et le traitement des données, laissées libres d’accès par les différents opérateurs publics ou privés. Cet accès aux données n’a pas toujours été simple à obtenir d’ailleurs : la RATP, par exemple, a longtemps résisté à l’ouverture de ces données.

 

Tracé de la ligne de bus à Londres
La ligne de bus expérimentale de CityMapper à Londres (Crédits : CityMapper)

 

Bref, maintenant que CityMapper dispose de l’accès à l’open data des opérateurs de la plupart des grandes villes du monde, les techniciens de l’application cherchent à optimiser le traitement de ces données pour améliorer sa précision. Dans certaines villes, comme Londres par exemple, l’application est déjà en mesure de localiser les bus en temps réel, ce qui aura le mérite de ravir les plus impatients, capables d’anticiper sur leur trajet à la minute près.

 

Carte des points stop de Londres
Une nouvelle vision des transports qui épouse les besoins de mobilité des usagers (Crédits : CityMapper)

 

Pourquoi tout ce flot d’informations ? Simplement pour présenter les enjeux du service CityMapper.

  CityMapper a certes accès aux données publiques mais connait surtout les déplacements quotidiens de ses millions d’utilisateurs à travers le monde. Ces données permettent ainsi aux équipes CityMapper d’avoir la connaissance la plus fine de la mobilité au niveau d’une ville puisqu’elle part des personnes.

Vu sous cet angle, on comprend que CityMapper peut vite donner un coup de pouce aux opérateurs de transports divers : optimiser leur service d’utilisation des transports peut donner à ces mêmes transports les moyens de s’améliorer. Un exemple parmi tant d’autres ? En adaptant le trajet des bus à la circulation par exemple ou encore en permettant d’évaluer la pertinence d’une ligne à l’échelle de la métropole.

 

CityMapper adopte le mode bus

Les smart bus CityMapper
Les smart bus CityMapper, connectés pour la ville de demain (Crédits : CityMapper)

 

   Mais avant d’aider les autres, CityMapper commence déjà par acheter et développer ses propres bus, histoire de perfectionner ses outils. Pour ce faire, CityMapper développe son programme « SimCity » qui permet ainsi de repenser le fonctionnement et l’organisation des transports en commun.

CityMapper étant utilisé à grande échelle, les équipes sont donc en mesure de voir quelles sont les trajets les plus demandés et ainsi de voir si les trajets des lignes de bus corroborent bien les besoins des habitants d’une ville. Parfois oui et parfois non. D’où le lancement des premières lignes de bus CityMapper à Londres, à petite échelle et en mode expérimental tout d’abord.

« son programme SimCity »

  Si l’information parait anodine, il n’en est pourtant rien ! Cette (r)évolution de CityMapper pourrait bien sceller le tournant numérique qu’empruntent la plupart des réseaux de transports publics modernes. User du numérique, des données générées par les planificateurs de trajets, pour repenser les transports pourrait permettre une amélioration notable de la mobilité dans les grands centres urbains.

Une optimisation qui, on pourrait facilement l’imaginer, permettrait de mieux circoncire les besoins, de fluidifier les réseaux, de réduire la pollution voir même de raccourcir les temps de trajet. Ces quelques bus verts du centre londonien sont donc bien loin d’être de simples curiosités.

 

Alors « Simplifiez vous la ville » dixit CityMapper

 

__

Application disponible sur

Android & iOS

 

__

Un article connexe, les travaux RATP et notre partenariat pass Navigo http://wp.me/p6o327-YK

Laissez votre commentaire

Partagez