Little Free Pantry ou le smart garde-manger

Depuis quelques années, les bibliothèques en libre-service fleurissent un peu partout en France et ailleurs à travers le monde. Ces initiatives ne font pas que promouvoir la lecture : elles donnent aussi des idées. Comme cela a été le cas avec Jessica McClard, une jeune quarantenaire vivant à Fayetteville, dans l’Arkansas (Etats-Unis). Sur le même format, elle a imaginé des garde-manger gratuits en libre-service, accessibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Une manière intelligente de venir en aide aux plus démunis.

The Little Free Pantry, une épicerie gratuite et non-stop

littlefreepantry_facebook_ouihop_blog
The Little Free Pantery, un garde-manger malin en libre service (Crédits: Page Facebook/Little Free Pantry)

Jessica McClard faisait son jogging comme à son habitude lorsqu’elle a vu pour la première fois une bibliothèque en libre-service (Little Free Library) dans sa ville, une sorte d’armoire libre d’accès où tout le monde peut venir prendre où déposer des livres. Continuant son chemin, elle est songeuse et se demande comment elle pourrait adapter ce système pour d’autres fins.Comme elle l’a confié au Huffington Post, sa première réflexion a été la suivante : « Les livres nourissent. La nourriture nourrit ».

Forte de ce constat, elle décide de créer une armoire où tout le monde pourrait venir se servir gratuitement à n’importe quelle heure de produits de consommation courante. Des boîtes de conserve aux produits d’hygiène de base (savon, dentifrice, etc.), sa Little Free Pantry (littéralement le « Petit garde-manger libre ») permet à ceux qui en ont besoin de venir chercher leur bonheur. Après avoir reçu une petite bourse de 250 $ pour son projet, le 10 mai 2016, la premier garde-manger libre-service était installé devant l’église de son quartier.

Une initiative de partage à partager

Une initiative qui fait des émules un peu partout aux Etats-Unis (Crédits: SquareSpace/Little Free Pantry)
Une initiative qui fait des émules un peu partout aux Etats-Unis (Crédits: SquareSpace/Little Free Pantry)

Pour que le système fonctionne, Jessica McClard préconise une organisation communautaire. Tous les participants, voisins, connaissances, collègues, sont invités à se relayer pour surveiller l’approvisionnement du garde-manger et le remplir si besoin. Un projet solidaire qui a su conquérir le cœur des habitants du quartier. Tant et si bien que des gardes-manger sont progressivement apparus un peu partout dans la ville et ailleurs aux Etats-Unis. La page Facebook et le site créés par Jessica font l’étal de toutes ces petites armoires qui se démocratisent un peu partout.

Le site de Little Free Pantry donne également des conseils pour créer son propre garde-manger. Techniquement et légalement. Où placer le garde-manger, que mettre dedans, comment organiser son remplissage. Selon Jessica McClard, ce type de projet est essentiel pour construire la vie en communauté autour de valeurs communes, le don et la solidarité. A proximité d’une école, les Little Free Pantry dispense des fournitures scolaires ou de quoi donner un goûter aux enfants qui n’en auraient pas. Les possibilités sont très nombreuses. Libre à tout le monde de créer la sienne.

En tout cas, Jessica McClard peut être satisfaite de son projet. En donnant un nouveau moyen de lutter contre l’insécurité alimentaire, elle a ainsi pu prouver que les solutions à un problème ne sont qu’une question d’imagination. Et de persévérance.

 

 

 

Laissez votre commentaire

Partagez