Le Carillon sonne et le don change d’image

Le Carillon est une association qui bouleverse les codes. Elle incite les commerçants locaux à rendre des services aux SDF de leur quartier. Et ça marche, déjà plus de 200 commerces de la capitale ont rejoint le réseau. Une initiative simple et solidaire, génératrice de chaleur humaine. Le Carillon sonne l’alarme de la solidarité, sourire en prime.

Un réseau de commerçants solidaires des sans-abris

Une enquête Emmaüs a récemment montré qu’un des soucis majeurs des personnes sans domicile est le regard des autres. Rester propre, pouvoir croiser un regard sans reproche, des petites choses qui pèsent lourd au quotidien et qui viennent s’ajouter à la dure vie dans la rue. Le Carillon travaille tous les jours à changer cela.

 

Les commerçants membres de l’association mettent un macaron sur leur vitrine pour indiquer ce qu’ils offrent aux personnes sans-abris : l’accès aux toilettes, la possibilité de récupérer les invendus, recharger son téléphone, faire garder ses affaires, affranchir un courrier et ainsi de suite.

Les commerçants carillonneurs peuvent également proposer de faire des micro-dons ou de lancer des défis solidaires à leurs clients. Pour un certain montant d’achat ou une certaine formule au restaurant, les clients se voient remettre un bon pour un café, une coupe de cheveux ou autre qu’ils peuvent ensuite distribuer à une personne sans-abri.

Une manière totalement nouvelle de proposer de l’entraide qui semble marcher. Pour l’instant, près de 200 commerces (listés sur le site) ont rejoint le réseau dans une dizaine d’arrondissements parisiens et le mouvement espère gagner d’autres villes de France, Marseille, Lyon,  Lille ou Nantes, au début de l’année 2017. Sûrement l’occasion de multiplier les rencontres sans commisération.

De centimes en sentiments!

le-17-m%c2%b2-chez-toi-ou-chez-moi
Des macarons indiquent ce que propose le commerçant aux membres du réseau Le Carillon (Crédits : Le Carillon)

Fondé fin 2015, le mouvement Le Carillon peut s’appuyer sur une solide équipe de bénévoles qui grossit et grossit chaque jour. Les actions Le Carillon se diversifient : plus que les seuls services à la personne, Le Carillon organise désormais des événements tous les mois pour fédérer habitants, commerçants et sans-abris. Leur dernière idée s’appelle la « soupe impopulaire », pastiche plein d’humour de la soupe populaire, où des sans-abris cuisinent un repas grâce aux invendus des commerces environnants, sans le moindre gaspillage. En retournant le rapport dans l’échange, Le Carillon permet une revalorisation véritable des personnes sans-domicile.

En route vers la soupe impopulaire (Crédits : Le Carillon)
En route vers la soupe impopulaire ! (Crédits : Le Carillon)

Le projet n’en restera sûrement pas là. Une biscuiterie solidaire Le Carillon a récemment ouvert ses portes, invitant sans-abris et bénévoles à confectionner ensemble de délicieux biscuits qui seront vendus pour le compte du Carillon.

Le réseau ouvre d’ailleurs ses portes à tous les entrepreneurs qui souhaitent offrir des missions d’insertion, comme elle les ouvre à tous ceux prêts à donner un peu de temps et de bonne humeur à la restauration du lien social. Comme quoi, il n’est pas impossible de partir de bons sentiments pour arriver à du concret.

Le Carillon ne cesse de raisonner dans Paris, pourvu qu’il en fasse de même ailleurs.

 

 

 

Laissez votre commentaire

Partagez