HobbyStreet, des ateliers d’experts pour apprendre à tout faire

Pétrir le pain comme un pro, savoir repriser la dentelle d’un napperon, devenir un as du macaron ou créer un vase sur le tour du potier… Vous en rêviez ? HobbyStreet veut vous aider à le réaliser.

Cette jeune start-up fondée en Lozère a lancé une plateforme collaborative qui met en relation des particuliers et des artisans de quartier prêts à partager leur expertise, dans tous les domaines : pâtisserie ou plomberie, jardinage ou maquillage, couture ou voiture, poterie ou tapisserie…

Malgré un slogan sympa « le savoir-faire à emporter », HobbyStreet est né d’une frustration. Sa fondatrice, Sandrine Planchon, voulait en effet « absolument impressionner belle-maman et faire des macarons », comme elle le raconte au blog Wake Up ! Wake Up !  « Je ne sais pas combien de kilos de sucre et de farine y sont passés ! Alors je me suis vraiment posé la question : qui peut t’apprendre à les faire ? Je me suis tournée vers mon pâtissier et je lui ai demandé s’il ne pouvait pas m’apprendre. C’est venu de là. Et je me suis rendu compte en discutant avec d’autres artisans que ces demandes revenaient régulièrement. »

atelier poterie
Envie d’apprendre la poterie ? (Crédits : HobbyStreet)

Dans la tendance du DIY

Après plusieurs mois d’expérimentation en Lozère et  quelques 140 ateliers mis en ligne par une trentaine d’artisans, HobbyStreet se lance au niveau national, soutenu par un financement de Bpifrance. Les villes de Montpellier et de Paris ont ainsi pu accueillir récemment leurs premiers ateliers Hobbystreet. L’élan part du constat suivant : 62 % des Français disent préférer apprendre à faire plutôt que de consommer directement un produit ou un service.

Son concept d’ateliers réunissant des artisans et des personnes passionnées par leur activité est donc dans la tendance du DIY, « Do it yourself », où il s’agit d’apprendre des autres pour créer soi-même. Ce que Sandrine Planchon résume ainsi : « Parce que « faire » donne du sens à nos vies. Parce que « faire » nous permet de reprendre le contrôle sur ce que l’on consomme. Et enfin parce que « faire » nous permet surtout de devenir qui l’on veut. »

Atelier deco design decoupe laser
Un atelier design pour se familiariser avec la découpe laser (Crédits : HobbyStreet)

Avec HobbyStreet, elle a su y faire : l’ambition grandit à mesure que son idée de compagnonnage 2.0 séduit. Deux associés l’accompagnent dans l’aventure : Albane Monjot, elle aussi originaire de Lozère, et Ganaël Bascoul, cofondateur de SoonSoonSoon. C’est d’ailleurs ce dernier site qui a trouvé la bonne formule pour décrire HobbyStreet : « Le bonheur n’est pas dans le pré, il est dans l’atelier ! »

Pour en savoir plus : HobbyStreet

5 Commentaire

Laissez votre commentaire

Partagez