Givebox : La générosité mise en boîte

GiveBox-doner-échanger-objets_smart-attitude-smartattitude-

Quand une belle idée citoyenne et solidaire se concrétise, c’est bien. Quand elle s’impose dans la durée et s’étend peu à peu aux quatre coins du monde, c’est encore mieux. Voilà pourquoi nous sommes séduits par la Givebox, lancée en 2011 sans fanfare à Berlin et qui depuis, de l’Allemagne à l’Espagne en passant par le Canada, se démocratise et se matérialise dans les rues citadines comme un symbole de la consommation durable.

 

Une petite cabane d’Ali Baba

L’initiative appartient à Andreas Richter, jeune styliste berlinois qui cherchait à se débarrasser d’objets qui ne lui servaient plus. Les jeter ? Quelle idée ! Les revendre ? Trop compliqué ! La Givebox, ou « boîte à donner », fut bâtie dans la foulée et installée sur la chaussée : mi-penderie, mi-cabine téléphonique, elle accueille alors les rebuts d’Andreas, qui invite les citadins à se servir mais aussi à y déposer leurs propres objets, même si ce n’est pas requis.

Le succès est immédiat et la Givebox fait vite des émules à travers la ville. Aujourd’hui, à Montréal comme à Madrid, on peut y trouver de tout : vêtements, vaisselle, jouets, livres, CD et DVD, petit électroménager…

 

 Une invitation au partage dans l’air du temps

Dispositif d’entraide et de solidarité, la Givebox a un credo : « Sharing is caring » (ou « Partager, c’est se sentir concerné ») et devient aussi partout où elle est implantée un lieu de rencontres et d’échanges.

Interrogé par le New York Times sur le succès de son concept, Andreas Richter répond que « les gens possèdent plein de choses dont ils n’ont jamais besoin, et ils sont heureux de s’en débarrasser de cette façon. La Givebox fait partie du ‘zeitgeist’ ambiant ». Espérons en effet qu’elle reste dans l’air du temps.

Pour en savoir plus : La communauté Givebox France sur Facebook

Laissez votre commentaire

Partagez