BeMyEyes, donner un coup de main en jetant un coup d’oeil

Une application qui pourrait rendre la vue à des malvoyants? Impossible? Alors il est temps de découvrir BeMyEyes, une application où des bénévoles aident des personnes malvoyantes à voir via leurs smartphones. Grâce à BeMyEyes, les petits désagréments du quotidien ne sont plus qu’un lointain souvenir : en quelques secondes, tout malvoyant peut solliciter l’aide de quelqu’un et avoir une réponse à sa question… de la date limite de consommation du lait au nom de l’arrêt de bus.

BeMyEyes, une application d’entraide sans contrainte

picture_blind_bemyeyes_ouihop_blog
Le malvoyant pointe son smartphone sur ce qu’il cherche à voir et un bénévole peut le lui décrire en temps réel (Crédits : BeMyEyes)

BeMyEyes fonctionne comme une application communautaire. En s’enregistrant, l’utilisateur a le choix de sa langue puis il renseigne s’il est malvoyant ou bénévole. Une fois paramétrée, BeMyEyes permet aux malvoyants de solliciter l’aide de bénévoles pour les (pas si) petites choses de la vie de tous les jours. Il suffit à l’utilisateur de faire une requête, d’attendre une réponse d’un des milliers de bénévoles connectés à l’application puis de diriger la caméra de son smartphone sur ce qu’il souhaite voir.  Après avoir reçu une notification, le bénévole qui a accepté la sollicitation peut décrire en temps réel sur l’écran de son propre téléphone ce que lui présente la personne malvoyante. Et les situations à gérer sont nombreuses : de la distinction entre deux boîtes de conserve au déchiffrage du courrier, BeMyEyes utilise la solidarité pour redonner un plus d’indépendance à des personnes malvoyantes.

Aujourd’hui, la communauté BeMyEyes comprend plus de 300000 bénévoles dans le monde entier qui aident dès qu’ils le peuvent les 30000 personnes malvoyantes enregistrées. Pratique, rapide et confortable, BeMyEyes tend à s’imposer comme une solution à moindre coût pour déjouer le handicap. Et pour les bénévoles qui donnent de leur temps pour aider les autres, la récompense n’est pas que symbolique. Chaque bénévole gagne des points sur son profil à chaque aide réalisée.  Les points accumulés permettent ensuite de grimper les différents niveaux d’expérience de l’application. BeMyEyes témoigne ainsi d’une belle utilisation de la gamification pour renforcer les liens d’une communauté déjà unie par un engagement solidaire et désintéressé. Smart jusqu’au bout.

BeMyEyes, la grande idée d’un malvoyant

hansjorgen_inventor_bemyeyes_ouihop
Hans Jørgen Wiber, l’inventeur de BeMyEyes (Crédits: BeMyEyes)

Cet astucieux système est l’invention de Hans Jørgen Wiber, un malvoyant danois. Après avoir développé le concept en se basant sur sa propre expérience, il a su trouver un entrepreneur conquis avec qui se lancer dans l’aventure BeMyEyes. Si depuis son lancement en 2014, l’application a déjà enregistré plus de 150000 mises en relation entre personnes malvoyantes et bénévoles, le créateur de BeMyEyes chérit un rêve beaucoup plus grand : celui où toutes les personnes malvoyantes puissent compter sur l’entraide à n’importe quel moment, partout dans le monde, grâce aux smartphones.

Un rêve qui passe nécessairement par le développement de nouvelles versions de l’appli pour gagner les milliers d’utilisateurs qui n’ont pas d’iPhone. En effet, BeMyEyes n’est disponible que sur l’Appstore, même si Hans Jørgen Wiber annonce une version Android pour très bientôt.

 

Pour en savoir plus : BeMyEyes (sur l’Appstore)

Laissez votre commentaire

Partagez