A Séoul, une autoroute urbaine vraiment verte

Donner une seconde vie à une autoroute urbaine est un ambitieux projet dans lequel s’est lancée la ville de Séoul, capitale de Corée du Sud. La mégalopole asiatique a décidé de transformer un vieil axe routier peu fréquenté en jardin suspendu ultra-moderne. Avec l’aide d’une compagnie néerlandaise, la MVRDV, la ville a fait un poumon vert futuriste de l’ancienne bretelle.

Seoullo Skygarden, réintroduire la nature en ville

Un espace de promenade aux allures futuristes entre les buildings de Séoul (Crédits : MVRDV)

Comme beaucoup de grandes villes à travers le monde, Séoul a connu une grande expansion durant les dernières décennies. Cette explosion des constructions a progressivement mené à une modification importante de la forme urbaine, et par ricochet, des usages des infrastructures. Les axes routiers développés dans les années 1970-1980 sont pour certains devenus obsolètes, laissant la trace dans le paysage urbain du visage passé de la ville. La ville compte désormais plusieurs kilomètres d’autoroute urbaine pas ou peu utilisés.

Plutôt que de tout détruire, Séoul s’est lancé un défi plutôt surprenant. Transformer un kilomètre de bretelle routière en promenade. Dans cette aventure, elle a croisé la société néerlandaise MVRDV qui l’a aidée à réifier son ambitieux projet.

Le Seoullo Skygarden est un projet novateur pour réinsérer les espaces verts en plein centre-ville. (Crédits : MVRDV)

Après deux ans de travaux, le centre de Séoul est désormais traversé d’une grande « autoroute verte » destinée aux promeneurs. Avec leurs 23000 plantes, ces jardins suspendus d’une nouvelle ère donnent des airs de science-fiction à la capitale coréenne, matérialisant un corridor vert au milieu des immenses gratte-ciel.

Seoullo Skygarden, un paradis saxifrage

Saxifrage, du nom d’une variété de plantes qui poussent sur les rochers, semble être le qualificatif à propos pour décrire ce nouveau paradis des promeneurs. Le pari de la ville de Séoul est pour le moins réussi : offrir un peu de respiration aux habitants dans une zone urbaine extrêmement dense, sans toucher au bâti. Une prouesse.

Le Seoullo Skygarden, aussi impressionnant de jour que de nuit (Crédits : MVRDV)

Si d’autres exemples de réhabilitation d’infrastructures urbaines en espaces verts existent de par le monde, – on pourrait prendre l’exemple de la petite ceinture à Paris par exemple, ancien train périphérique du XIXème siècle dont une portion a récemment été transformée en promenade urbaine sur plusieurs kilomètres-, le Seoullo Skygarden Project surprend par son modernisme. Une véritable modèle de technique qui transfigure, dans le bon sens, les immenses rues bétonnées du centre d’affaires de la ville.

Réinsérer la nature dans la ville est un défi qui occupe pleinement les villes du monde : végétalisation des toits, création de jardins partagés, réhabilitations de friches industrielles, etc. S’attaquer à la réhabilitation d’un axe routier sous-entend en revanche une réflexion tant sur les espaces verts que sur les transports dans la ville. Et force est de constater que la capitale coréenne a su se donner les moyens de ses ambitions. Séoul et son projet de parc révolutionnaire montrent bien que pour construire les smart cities de demain, il faut oser les imaginer.

 

Laissez votre commentaire

Partagez