POC21 : 100 cerveaux écolos en colo au château

POC21

Que se passe-t-il quand une colonie d’inventeurs tendance écolo se retrouvent en coloc dans un château pour « prototyper une société zéro carbone, zéro déchet » ?

C’est ce qu’a voulu savoir le collectif POC21, lancé par Open State et OuiShare, deux communautés axées sur l’économie du partage.

Alors que va bientôt débuter la conférence COP21, l’initiative POC21 – pour « proof of concept » – entend proposer « une preuve de concept pour un avenir durable, grâce à une nouvelle génération de produits open source peu gourmands en ressources, qui sont sexy comme Apple, mais ouverts comme Wikipedia. »

« Nous ne sommes pas le contraire de la COP21, explique Benjamin Tincq, un des co-organisateurs, au journal 20 minutes. Notre but, c’est d’apporter quelque chose de plus. Les Etats doivent prendre des engagements pour la planète, mais notre avenir passe aussi par les innovateurs, les inventeurs. »

Une recette qui marche pour un avenir durable

Depuis le 15 août et jusqu’au 20 septembre, douze équipes sont donc rassemblées au château de Millemont dans les Yvelines pour y concevoir les futurs produits écologiques et durables de la transition énergétique. A l’intérieur, ni grands seigneurs, ni serviteurs : les créateurs, venus dans quatre coins du monde, sont tous logés à la même enseigne. Ils ne mènent pas vraiment la vie de château car ils ont la pression : leurs inventions doivent être prêtes pour la grande présentation, ouverte au public, qui se tient les 19 et 20 septembre.

Parmi les douze innovations attendues, citons SolarFlower, une éolienne « do it yourself » à 30 euros fabriquée à partir de matériaux de récupération ; Bicitractor, un tracteur à pédales pour les petites exploitations qui laboure, sarcle et bine de façon économe ; SunZilla, un groupe électrogène à panneaux solaires ; Biceps Cultivatus, un meuble de cuisine qui combine culture aquaponique, conservation des denrées sans énergie, transformation des aliments au moyen d’un robot mécanique, et compostage des biodéchets ; et Faircap, un filtre antibactérien imprimable en 3D qui rend smart n’importe quelle gourde… Bref, de quoi prouver qu’une bonne dose de volonté, un zeste d’ingéniosité et une pincée d’ingénuité sont une recette qui marche pour un avenir durable.

Pour en savoir plus : POC21

Laissez votre commentaire

Partagez