Le covoiturage, nouvel étendard de la citoyenneté au quotidien

Résultats de l'étude Opinion Way - OuiHop sur la citoyenneté des français

On en reste bouche-bée : 90 % des Français estiment avoir le plus souvent un comportement citoyen au quotidien, selon un sondage récent publié par OpinionWay et OuiHop’.

On a vérifié : il n’y a pas un zéro en trop, mais n’allez pas dire ça à ceux qui prennent le métro ou le bus aux heures de pointe… Et les Gaulois n’étant pas à une contradiction près, ils sont 83 % à déclarer également que la citoyenneté est en déclin et se montrent critiques vis-à-vis du niveau de civilité moyen. Encore plus fort, seuls 27 % des personnes sondées estiment que les Français ont le plus souvent un comportement citoyen dans la vie quotidienne. Cherchez l’erreur !

L’incivilité, ennemi n°1 de la citoyenneté

L’étude sur « les Français et la citoyenneté au quotidien » pointe également les multiples facteurs qui portent atteinte à la citoyenneté : si les tensions économiques (48 %) et le manque d’autorité parentale (48 %) sont cités, l’ennemi numéro un reste l’incivilité (64 %). Là aussi pourtant, les Français portent un regard critique sur les autres mais pas sur eux-mêmes : les personnes interrogées déclarent réaliser « systématiquement ou souvent » près de 8 gestes citoyens au quotidien, parmi les 13 proposés. Sans surprise, moins ces gestes demandent d’investissement personnel, plus ils sont prétendument fréquents : tenir la porte, par exemple (94 %), prévenir lorsque quelqu’un vient de perdre quelque chose (91 %), ou laisser sa place à une femme enceinte (88 %). Nous devons vraiment être malchanceux, puisque dans le cas de « tenir la porte », nous n’avons jusqu’à présent rencontré que les 6 % de Français qui ne la tiennent pas !

En revanche, les sondés semblent un chouïa plus honnêtes dès lors que le geste de civilité requiert un peu d’effort : signaler un écart de caisse à la caissière, par exemple (60 % disent le faire systématiquement ou souvent), aider une personne âgée à porter ses courses (54 %) ou un aveugle à traverser la route (54 %), ou encore s’interposer lorsque l’on est témoin d’une agression (51 %).

Le covoiturage : la smart attitude au quotidien

Selon l’étude, il existe pourtant au moins un acte citoyen engageant auquel les deux tiers des Français adhèrent : le covoiturage. Des valeurs fortes lui sont en effet associées : la réduction de la pollution (45 %), le fait de se rendre utile (36 %), l’absurdité de laisser des places inutilisées dans sa voiture (34 %) et le sentiment que cela fait partie du savoir-vivre (24 %).

« Il existe chez l’être humain des comportements spontanés d’altruisme et d’entraide créateurs de grande richesse à partir du moment où on les laisse s’exprimer », explique Jean-Marc Josset, chercheur économiste (voir son interview). « Le covoiturage est l’un de ces déclencheurs magiques qui font passer l’individu d’un état de consommateur râleur à celui de citoyen actif. »

« Etre citoyen, c’est adopter la smart attitude au quotidien, faire partie d’une communauté de gens qui ont envie de resserrer les liens », ajoutent en chœur Jean-Baptiste Boneu, Laurent Maghdissian et Franck Rougeau, cofondateurs de OuiHop’. « Et le covoiturage est un de ces gestes citoyens au quotidien qui créent du lien et qui vont dans la bonne direction ! »

En savoir plus : enquête OuiHop’-OpinionWay

Laissez votre commentaire

Partagez