L’auto bannie du cœur d’Oslo d’ici 2019

On connaissait déjà les exemples de Bruxelles, qui a transformé en juin dernier son cœur historique en zone exclusivement piétonne, et de Hambourg, deuxième ville d’Allemagne, qui veut relier l’ensemble de ses espaces verts – soit plus de 40 % de sa superficie – par des voies piétonnes et cyclables.

C’est donc au tour d’Oslo d’annoncer qu’elle va bannir les voitures de son centre-ville d’ici 2019. Autant de projets urbains smart qui font passer l’idée de la piétonisation des berges de la Rive droite à Paris pour une gentillette initiative de Bisounours !

La capitale norvégienne interdira donc les voitures à l’intérieur de son périphérique, soit une zone où ne résident qu’un petit millier d’habitants (sur les 600 000 que compte la métropole), mais qui accueillent chaque jour ouvré 90 000 travailleurs. Pour l’équipe municipale qui vient de prendre cette décision, l’objectif consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50 % d’ici 2020 par rapport à 1990. Si les modalités restent à définir, on sait déjà que les véhicules de livraison et les voitures transportant des personnes handicapées pourront circuler. Les voitures électriques auront-elles aussi droit à une dérogation, dans un pays où elles représentent déjà 17 % du marché ?

Quoi qu’il en soit, pour Arild Hermstad, président de l’ONG norvégienne « The Future in Our Hands », cité par l’AFP, « c’est un symbole fort quand la capitale d’un pays producteur de pétrole dit non aux investissements dans les énergies fossiles ». C’est aussi un message impactant à quelques semaines de l’ouverture de la COP21 à Paris !

Laissez votre commentaire

Partagez