Interview de Ruben à Lyon, « une ville à taille humaine … où OuiHop’ va trouver sa place »

OuiHop’ arrive bientôt à Lyon : la communauté de Ouihopers s’accroît! Mais les utilisateurs ne nous ont pas attendu. Nous vous proposons de rencontrer Ruben, un jeune lyonnais, utilisateur de OuiHop’.

 

Bonjour Ruben, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 23 ans et je suis étudiant en alternance sur l’agglomération lyonnaise.

Comment avez-vous connu OuiHop’ ?

Par un parrainage, tout simplement. Mon frère m’a parlé de l’application et m’a envoyé son code de parrainage. Vu que j’étais déjà un utilisateur de covoiturage pour partir en week-end ou en vacances, ça m’a bien plu.

Qu’est-ce qui vous a plu dans l’application ?

J’ai beaucoup aimé le côté service. Dans le cadre de mon travail, je suis amené à beaucoup me déplacer en voiture. Du coup, avec OuiHop’ je peux proposer mes trajets et rendre service à quelqu’un.

Depuis quand utilisez-vous OuiHop’ ?

Depuis janvier. Je l’ai beaucoup utilisée pendant trois semaines. Comme j’avais deux téléphones, je pouvais avoir Waze et OuiHop’ en même temps. C’était un peu compliqué mais ça c’était avant qu’il y ait le Waze Connect.(NDLR : la fonctionnalité Waze Connect, disponible sous android, permet de lancer automatiquement son trajet sur Waze en lançant son trajet sur OuiHop. OuiHop’ fonctionne alors en arrière-plan).

Êtes-vous plutôt conducteur (Oui) ou piéton (Hop) ?

Je l’utilise seulement en mode conducteur pour le moment. Je n’ai pas vraiment besoin du mode piéton. Mais qui sait ? Peut-être que ça viendra.

Un message pour la communauté ?

Oui. Il faut continuer à utiliser OuiHop’. C’est un très bon moyen pour rendre service et pour créer de la convivialité. J’espère qu’il y aura bientôt beaucoup plus d’utilisateurs sur Lyon. C’est une ville à taille humaine, pas trop grande, et je suis certain que OuiHop’ va y trouver sa place.

Partagez