Entretien avec Ludwik – Le doyen des smart automobilistes

Aujourd’hui, OuiHop’ vous propose de rencontrer Ludwik, le doyen de la communauté OuiHop’, qui nous explique pourquoi il a choisi de faire de l’autostop connecté. Portrait d’un smart automobiliste.

Bonjour, pouvez-vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Ludwik, j’ai 76 ans et je suis chercheur émérite à l’Ecole polytechnique.

Comment avez-vous connu OuiHop’ ?

J’ai connu l’application grâce à un mail adressé aux personnes travaillant sur le plateau de Saclay. Cela m’a intéressé et j’ai téléchargé OuiHop’.

Qu’est-ce qui vous a plu dans l’application ?

J’ai trouvé que c’était une idée très intéressante : ça permet de nous entraider sur nos trajets quotidiens.

Depuis quand l’utilisez-vous ?

Je l’ai téléchargée il y a quelques mois mais je l’utilise activement depuis début janvier.

Vous êtes plutôt conducteur (Oui) ou piéton (Hop) ?

Je me connecte seulement en mode conducteur. Je mets en route l’application systématiquement pour tous mes trajets domicile-travail.

Avez-vous déjà eu l’occasion de prendre un piéton ?

Je n’ai pas encore eu cette chance. Je pense que c’est lié au fait que je n’ai pas des trajets réguliers. Je ne vais au travail que trois jours dans la semaine et rarement aux heures où les gens sont là. Sauf le soir, quand je rentre chez moi autour de 18 heures. Donc je ne désespère pas.

Vous parlez de OuiHop’ autour de vous ?

Oui, j’ai pas mal évoqué l’application dans mon laboratoire et les gens sont souvent assez ouverts. Ils trouvent que c’est une excellente idée.

Une chose que vous aimeriez dire aux autres Ouihopers ?

Oui, une chose toute simple : ils savent comme moi que c’est bien plus agréable de faire un trajet à deux ou à trois dans sa voiture plutôt que d’être tout seul.

 

Laissez votre commentaire

Partagez