Le poids du collaboratif aujourd’hui en Europe

Life is sharing

L’économie collaborative, une On partage un appareil, une compétence, une voiture le temps d’un voyage. Comme vous l’aurez compris OuiHop s’inscrit dans cet univers. Mais intéressons-nous à ce marché plus global.

 

L’économie collaborative, c’est quoi ?

Petit rappel, l’économie collaborative est une activité humaine de pair à pair, qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d’organisation du travail. Elle s’appuie sur une organisation plus horizontale avec la mutualisation des biens, des espaces et des outils, des savoirs. L’objectif est l’usage plus que la possession ! Cette révolution est facilitée par l’organisation des citoyens en « réseau » ou en communautés et souvent grâce à des plateformes numériques.

Le marché de l'économie collaborative
Infographie du collaboratif en europe – OuiHop

 

Infographie portrait des actifs de l'economie collaborative
Infographie portrait des shareurs – IMM copyright

 

L’économie collaborative en chiffres

En 2014, une étude commanditée par le Ministère de l’Economie indiquant que ce secteur représentait plus de 9000 entreprises à travers le monde pour un volume échangé de 16 milliards d’euros.  A 2025, l’étude prévoyait 335 milliards de volume échangé pour cette « nouvelle économie » Soit une croissance de 35% par an ! Plus que n’importe quel autre secteur !

Et voilà qu’une étude de 2016 pour l’Union Européenne actualise encore ces chiffres : la croissance serait finalement encore plus forte, avec une perspective à 620 milliards de dollars pour 2025 !

Le collaboratif c’est 50% pour les services à la personne, et plus de 30% pour le transport que ce soit avec le covoiturage, le transport de biens… Ces interactions se font essentiellement de particuliers à particuliers où autrement dit de consommateur à consommateur qui récupèrent près de 85% de la valeur créée. C’est pourquoi ces échanges intéressent de plus en plus les gouvernements et économistes. D’où des nouveaux élans de règlementation et de protection.

Et c’est la France avec le Royaume-Uni qui font figure de leader sur le marché de cette économie collaborative grâce à leurs environnements réglementaires favorables.

3,5 milliards d’euros échangés en France en 2015 sur plus de 270 plateformes dont 70% françaises


Évolution du marché européen

Le transport génère plus de 50% d’échange mais c’est l’hébergement qui génère les plus gros volumes d’échanges. Et ce que l’on constate c’est que ce sont les plateformes de cette économie qui connaissent les plus fortes croissances en terme de revenus.

Les plateformes d’échanges ou de financements collaboratifs captent 4,3 milliards de dollars aujourd’hui, mieux qu’hier avec 3 milliards et mais moins que demain avec 90 milliards à l’horizon 2025.

 

Revenues des plateformes collaboratives

 

« Près de 40% de croissance annuelle »

 

Un constat est pourtant nécessaire, seulement 17% des territoires en Europe participent à l’économie collaborative du moins de façon visible. Ce qui laisse une grande marge de progression pour tout le marché européen. Et la France serait leader avec la création de plus 50 startup par an sur ce secteur.

 

Les companies europeennes

 


Et vous me direz, et Ouihop’ dans tout ça ?

Nous faisons partie de ce secteur de l’économie collaborative qui créer le plus d’échange sur le marché mondial, le transport. Celui-ci représente en Europe plus de 1,7 milliards d’euros et plus de 300 entreprises.

Notre objectif est de proposer le meilleur service à destination des autostoppeurs urbain et covoitureurs courte distance. Notre vision, la nécessité d’apporter de nouveaux moyens de transports dans la ville de demain. La Smartcity 🙂

Accompagné des 80 000 véhicules en autopartage en Europe, OuiHop participe à sa manière à réduire l’impact de l’automobile sur l’univers urbain. Car une automobile partagée régulièrement c’est jusqu’à 10 voitures en moins sur les routes.

L’innovation OuiHop est de proposer des mises en relation entre conducteur et piéton à la dernière minute sans contrainte, et ce gratuitement. Notre but, implanter le transport multimodal au cœur de la mobilité urbaine.

Il ne fait pas oublier que 50% de population en Europe est en zone urbaine et qu’elle ne fait que croître (80% à l’horizon 2030-2050). C’est pourquoi l’autopartage via le covoiturage semble être une première solution pour pallier à une congestion toujours plus forte des transports en commun et des routes. Ce sera bientôt 15 millions d’utilisateurs quotidien en Europe de solution d’autopartage et/ou de covoiturage.

 

 


http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/economie-collaborative
http://www.pwc.fr/fr/espace-presse/communiques-de-presse/2016/septembre/economie-collaborative-prevision-de-83-milliards-d-euros-ca.html
http://www.institutmultimedias.com/2017/03/15/marche-economie-collaborative

Laissez votre commentaire

Partagez